Les portes-ouvertes des MFR et CFP de Maine et Loire auront lieux les samedis 27 janvier et 17 mars 2018 de 9h à 17h. N’hésitez pas à venir nous rencontrer !

Partenariat avec les MFR du Burkina Faso

Maisons Familiales Rurales du Burkina Faso
Maisons Familiales Rurales du Maine et Loire

groupe burkina

1. Un partenariat d’origine burkinabé

En 1997, quelques responsables d’une association paysanne (groupement Naam) du Burkina Faso découvrent par l’intermédiaire de l’AFDI Pays de la Loire (Agriculteurs Français et Développement International) une Maison Familiale Rurale au Bénin. Cette délégation est alors fortement intéressée par ce système de formation professionnelle.

Rencontres pédagogiques entre équipes de moniteurs burkinabé et français à Yako ; octobre 2010

Les liens commencent ensuite à se tisser à plusieurs niveaux ; les Maisons Familiales du Maine et Loire, aidées du Service International de l’Union Nationale des Maisons Familiales, répondent favorablement au souhait des responsables burkinabé de création d’établissements de formation basés sur des principes de base largement expérimentés avec succès en France et dans d’autres pays africains, à savoir : une forte relation d’un établissement de formation avec les milieux socio-professionnels un mode éducatif basé sur l’alternance école / milieu professionnel une mobilisation des familles dans la conduite de l’établissement de formation.

Deux établissements voient donc le jour en 2001 à Yako et Séguénégua (voir carte jointe). Ils sont conduits par un Conseil d’administration composé essentiellement de parents d’élèves et de responsables professionnels locaux.

Télécharger la carte de situation des MFR du Burkina Faso

Ils sont soutenus et accompagnés par les Maisons Familiales de Maine et Loire et de Loire-Atlantique, sur le plan pédagogique et financier.

2. Des formations originales répondant aux besoins du milieu

Depuis cette date, plusieurs formations ont été successivement créées, dont les référentiels sont en adéquation avec les besoins recensés dans le milieu :

  • directeur mfr burkina

    Des formations longues en agriculture-élevage destinées à des jeunes désireux de développer des activités dans ce domaine, souvent eux-mêmes fils de paysans. Elles durent deux années suivant un rythme alterné.

  • Des formations plus courtes et ponctuelles, destinées à des paysans possédant une bonne expérience. Elles durent 2 à 3 jours par mois pendant plusieurs mois sur des thématiques spécifiques : maraîchage, embouche bovine et ovine, élevage de petits animaux, mais aussi santé, alimentation…
  • Des sessions d’alphabétisation inscrites dans les programmes nationaux burkinabés.
  • Près de 2500 personnes ont pu bénéficier de l’une ou l’autre de ces formations.
  • Depuis quelques années, ces formations bénéficient de financements contractualisés au Burkina Faso.

Guiro Yacouba : Président des Maisons Familiales Rurales du Burkina Faso

3. Une organisation nationale burkinabée en plein essor

Pour pallier le déficit local de formation professionnelle des ruraux jeunes et adultes, de nombreuses collectivités villageoises expriment le souhait de mettre en place des façons d’éduquer proches des expériences de Yako et Séguénégua. Ces demandes ont abouti à la mise en place de quatre nouvelles Maisons Familiales Rurales : Daboura en 2007, Tambaga en 2009, Zabré et Diabo en 2010 (voir carte). D’autres ouvertures devraient se réaliser dans les prochaines années. Le dynamisme des collectivités demandeuses est la garantie essentielle pour une création réussie en capacité de drainer un nombre suffisant d’élèves ou d’auditeurs.

Face à la montée en puissance de cette idée de formation professionnelle en alternance pour le milieu rural, les Maisons Familiales Rurales du Burkina Faso se sont rassemblées en 2007 autour d’une Union Nationale basée à Ouagadougou.

Le rôle de cette Union est : d’épauler la création de nouvelles Maisons Familiales,
d’assurer la formation pédagogique des moniteurs et la formation des directeurs,
de mettre en réseau des outils et des démarches expérimentées dans les différents sites,
de faire reconnaître formellement ces expériences pédagogiques par les instances nationales, et ce afin de participer plus efficacement aux politiques nationales de formation professionnelle des jeunes et des adultes,
de rechercher les financements nécessaires au fonctionnement des formations.

mfr burkina

4. Un partenariat qui continue d’évoluer

Le mode de partenariat entre les MFR du Burkina Faso et celles du Maine et Loire a évolué pour tenir compte de l’amplification de la demande et de la structuration nationale qui est maintenant opérationnelle au Burkina Faso. D’un soutien dirigé essentiellement vers les premières MFR, nous sommes passés à un accompagnement qui vise le renforcement de l’Union nationale des MFR du Burkina. A cet effet, nous mobilisons des fonds publics (Agence Française de Développement, Conseil général de Maine et Loire, Conseil Régional des Pays de la Loire) et privés (Fondation des MFR dans le Monde, établissements de formation)

Au travers du partenariat avec le Burkina Faso, le réseau des MFR de Maine et Loire s’est engagé dans la réalisation de la 4ième mission de l’enseignement agricole contenue dans la loi de 1984, à savoir : « participer à des actions de coopération internationale, notamment en favorisant les échanges, l’accueils d’élèves, apprentis et enseignants ».

Maisons Familiale Rurale de Séguénéga

Pendant l’année 2010/2011, ce partenariat a pris de l’ambition, les objectifs se sont affinés et amplifiés. Pour les MFR du Burkina Faso, il s’agit de promouvoir au niveau national burkinabé l’ambition pédagogique des MFR de formation des jeunes et adultes ruraux, dans une perspective à moyen et long terme d’amélioration de la productivité de l’agriculture et des revenus des familles. Pour les MFR de Maine et Loire, il s’agit de favoriser l’éducation à l’international et au développement, autrement dit, l’ouverture au monde des jeunes et adultes en formation dans notre réseau. L’occasion est en effet donnée aux établissements et aux jeunes qui y sont inscrits, de s’ouvrir par la rencontre à une culture très éloignée de nos schémas mentaux, et donc d’approfondir à la fois leur compréhension du monde contemporain et les valeurs de tolérance et d’humanisme qui nous rassemblent.

Fédération Départementale des MFR de Maine et Loire
Centre de Formation d'Apprentis
28 rue du Landreau - 49070 Beaucouzé
Tél. : 02 41 72 13 90
Email : fd.49@mfr.asso.fr

LOGO_quadri (2) Sans titre Logo du ministère de l'agriculture

 
Menu